Bienvenue aux Héliotropes en Scévolles!

P1020871Ce blog se veut l ‘histoire d une passion, bien tardive pour le monde merveilleux des plantes.

Il était une fois……

En 2006, nous avons un vrai coup de coeur pour ce lieu perdu dans une forêt du Poitou: la forêt de Scévolles, le lieu dit « Le Milleron » une ancienne briqueterie détournée de ces fonctions premières.

Un jardin de 60 ares nous attend. Nous n ‘avons aucun projet , si ce n ‘est celui de s’y reposer , d’y acceuillir famille et amis, d’y passer de longues heures à lire.

Bruxellois, nous n ‘avions jamais jardiner ni l ‘un, ni l autre et nous n y connaissions rien!

Propriétaires heureux en 2007, nous pensions y couler des jours paisibles en alternant le farniente, des ballades et de nombreuses lectures à l’ombre d’un érable ou d’un chêne……jusqu’ au jour où une plante , puis une autre vint égayer le jardin un peu monotone.

Il n ‘en fallut pas plus pour être contaminée par le virus du jardinage: récupération de plantes du jardin des parents qui ont décidé de déménager, journée à la fête des plantes d’Aywiers et là tout bascula: rencontre avec Eric Lagun-Bouchet de la pépinière l ‘Autre Jardin, avec Daniel Schmitz, avec Thierry Delabroye….j ‘étais perdue pour le farniente.

Le projet s’est imposé: j ‘allais créer un jardin!

J ‘ai commencé par un potager: un coin pour les herbes aromatiques et une parcelle pour faire pousser quelques légumes d’été: tomates, salades, courgettes. Au gré de quelques lectures occasionnelles, je découvre l ‘utilité de certaines fleurs pour accompagner les légumes, donc je plante.

Achats de graminées et installation du massif. J ‘ai l ‘immense chance d’être merveilleusement secondée par mon mari, qui lui s’occupe de toutes les réalisations lourdes et techniques ( à découvrir plus loin)

A chaque plantation, il a fallu changer la terre, casser les pierres, arracher ronces et autres mais d’un parterre à l ‘autre , petit à petit le jardin prend forme.

Nous avons commencé à fréquenter les fêtes de plantes: Courson, Aywiers, Beerveelde, Locon et là quelques rencontres ont aggravé l ‘addiction.

Ensuite tout s’est enchaîné, découverte du Sol en 2015, plaisir des semis….

Les lectures devinrent orientés catalogues de plantes, abonnement à Rustica, l ‘Ami des jardins etc….., les pièces de notre demeure bruxelloise devinrent des serres où s’entassaient divers petits pots de semis et boutures.

Les sorties devinrent beaucoup plus orientées également: festival des jardins de Chaumont, fête de la tomate au château de la Bourdaisière, diverses fêtes de plantes.

 

2 réflexions au sujet de « Bienvenue aux Héliotropes en Scévolles! »

    1. Coucou Béatrice, ce n ‘est pas sa passion….mais il m ‘aide à assouvir la mienne . En été, il sera moins disponible, il est vélivole!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *