Tous les articles par admin5812

Mariée, 3 enfants, 8 petits enfants et à la retraite. Toute ma carrière dans l 'enseignement secondaire comme prof de math. Ce métier m 'a passionnée. Tout ce qui a trait à la transmission, au développement me mobilise. Mes passions: la lecture, la cuisine et depuis peu le jardinage!

Le Milleron sous la neige.

Bien  sûr la neige c est banal, mais depuis que nous avons cette maison , il y a 10 ans, c est seulement la deuxième fois que nous avons de la neige…..alors comme pour des enfants c est un peu magique.

Bien sûr, cela ne tombe jamais bien: nous avons décidé d installer une partie verger , poiriers et pommiers en palmette ( double U ) et la palissade doit être réalisée avant la livraison des arbres…..donc neige ou pas, il faut bosser!

 

Sol 2018

Nous y voilà……

Pour plus d’infos suivre le lien suivant  http://alittlebitofparadise.eklablog.com/reglement-p640103

Pour cette édition, je vous propose les graines suivantes:d abord en hommage à Alain Andrieux quelques graines de sauge: il m ‘a fait découvrir et aimer les sauges et mon jardin en est bien garni grâce aussi à Michel. La plus grande difficulté c’est l ‘identification, je ne vous proposerai donc que celles dont je suis certaine.

Salvia viridis rose: annuelle, aucune difficulté particulière. Planter 3 plants ensemble pour l ‘effet de masse.

Salvia coccinéa rouge: aucune difficulté, semer également plusieurs plants pour l ‘effet de masse si on le désire. Se ressème.

Salvia sclaréa Vatican White: une belle sauge sclarée blanche. Nouvelle au jardin, je ne sais pas encore si elle se ressème aussi abondamment que sa grande sœur bleue, dont je peux également offrir des graines. Bisannuelle.

 

Ricin: annuelle,  graine à faire tremper 24h, à semer au chaud fin mars/début avril en terrine à l ‘intérieur et planter après les dernières gelées au soleil en fond de massif. Donne une belle structure aux massifs. Cette année j’ai fait le test d’en semer en pot en juillet, je l ‘ai rentré en serre afin de démarrer plus tôt au printemps, je verrai si c’est utile. 

Lysimachia atropurpuréa beaujolais:voilà une belle printanière qui attire tous les regards au jardin par son feuillage bleuté et ses grandes inflorescences mauves. Je ne sais pas encore si elle se ressème, je verrai au printemps mais j ‘espère!

Cuphéa viscossissima:vu le succès de l ‘année passée, j ‘ai été très attentive à la récolte de graines. Cette belle annuelle fleurit tout l ‘été à mi- ombre.

Zanthoxylum piperitum, poivrier du Sichuan:grand arbuste très épineux. la floraison est insignifiante ( ou alors je ne suis pas là quand elle se produit) mais la fructification est interessante, essentiellement par le parfum envoûtant du poivre obtenu   ( moudre l ‘écorce des graines)

Zinnia:si le coup de cœur de l ‘année passee était la cuphéa, cette année c’est les zinnias. J ‘ai reçu lors du Sol 2017 les graines de Marie-Thérèse,le semis fut très facile en terrine et je me suis retrouvée avec de nombreux plants. Ayant créé de nouveaux massifs, je les y ai plantés et là…..quel bonheur! Floraison continue de juin à octobre, bonne tenue des tiges, bref la plante facile. J ‘ai eu par contre, plus de difficulté à extraire les graines et j ‘espère les avoir bien identifiées. Je ne peux préciser les variétés car j ‘en ai plantées plusieurs mais je ne sais pas lesquelles où……il s’agit de variété haute:1m20 à 1m50 de couleur rose, parme, orange, rouge (pas de blanc)

Dahlia bishop:un indispensable au jardin. Se décline du rose au grenat, tiges vertes ou rouges, de 35 à 60 cm. Tout ça imprévisible! 

Dahlia Honka: découverts grâce à Michel, ils enchantent le jardin de leurs jolies étoiles. Coloris mélangés. les limaces raffolent des jeunes plants!

Canna Edulis:petit canna rouge aux feuilles claires, très lumineux. Comestible.

Plantain pourpre:découvert grâce à Viviane. Beau graphisme et belle présence. 

Nicandra physaloïde ou faux coqueret du Pérou:plante arbustive annuelle, semis très facile, à installer en fond de massif.

Tweedia:plante arbustive basse, d’un joli bleu. Semis très facile

                 Tout le monde a gagné ce qu’il a

                       demandé cad les numéros:

1-3-5-8-9-11-13-14-15-18-19-21-23-24-29-31-32-33-34-35- 38 -39-40-41-42-43-45-46-47-51-53-55-56-57-58-62-64-65- 67 -70- 71-72-73-74-75-80-81-82-83-84-89-90-94-95-99-102-105-106 – 109-114-117-119-120-122-126-127-129-130-132-133-137-140 -145-147-149-151!

76 gagnants pour 200 sachets

 

 

L ‘automne est bien installé.

Même si l ‘été a joué les prolongations, l automne est bien là, avec ses matins frisquets puis ses belles journées, les arbres qui se parent d’or et les belles lumières. Le moment de faire le bilan de cet été est arrivé, plutôt de cette fin d’été. Certains diront que la saison fut belle…..certes ce fut le cas si nous nous référons uniquement à l ‘ensoleillement, mais cela a entraîné un très gros manque d’eau/ depuis des mois ,il ne pleut pas. ( bien sûr de temps en temps quelques mm mais pas de quoi mouiller le sol en profondeur) Il a donc fallu beaucoup arroser….

C est en parcourrant les photos il y a quelques jours, que je me suis décidée à écrire cet article que je dédie à mes parents disparus à 8mois d intervalle cette année. Maman tu aurais tant aimé te promener dans le jardin t’ extasiant naïvement devant les fleurs que tu ne connaissais pas. Ces fleurs sont pour toi .Dans quelques jours, il y aura un an que tu es partie.

Fin mai , debut juin il y eut le stress des RDV au jardin dans lesquels m’ avaient embarquée Ruth et Fredo: très chouette expérience et super motivation pour s activer au jardin.

Ensuite il y eu tmi juin/ début juillet le départ brutal et rapide  de papa. Puis la vie a doucement repris son cours et le jardin a adouci la peine.

Revenons au bilan:

Il y a des progrès au niveau des bordures: sur les conseils de Thierry Delabroye , Alain m a offert un cultivion qui se révèle très efficace pour le niveau de netteté que nous désirons. 

Les autres progrès se remarquent dans les floraisons qui se succèdent bien tout au long de l année . Il faut encore progresser pour les mois de février, mars et avril.En parcourant les photos, je suis moi=même surprise de la diversité et de l ‘abondance obtenue finalement si rapidement. Il faut dire que je suis très gâtée particulièrement par mes deux compères poitevins Viviane et Michel qui n ‘hésitent jamais à me partager leurs surplus, semis, divisions, boutures etc… ainsi que par Françoise Dubois qui m ‘a fait cadeau de quelques jolies plantes. Au gré des fêtes des plantes , des visites par ci par là, des trocs de plantes, d’autres amis ont contribué à l ’embellissement du jardin. Qu’ils soient ici tous remerciés.

Comme je l ai déjà écrit, j’ ai pu découvrir le plaisir des annuelles qui ont fleuri les nouveaux massifs dans lesquels vivaces et arbustes n’en sont qu à leurs balbutiements .

En septembre/octobre nous avons ete gâtés par les abondantes floraisons des graminées, des asters et des sauges.Par contre , conséquence sans doute du peu d’eau, la remontée des rosiers fut plus légère que l ‘année précédente.

Quelques photos seront plus parlantes qu’un long discours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un été bien chaud, à mi- parcours

Le temps des roses se termine, du moins pour les non remontants. Un nettoyage intensif s impose, il s agit donc de s activer en l air….heureusement car au sol ce n est pas possible: malgré les arrosages , le sol est dur comme de la pierre.

Cet été j ai découvert le plaisir des annuelles quand on peut planter plusieurs plants pour avoir un effet masse. J ai aimé les nicotiana mauve et rouge, les leonorus sibiricus, les zinnias. Par contre, je suis déçue par les crépis rubra dont la floraison est très courte.

C est le temps aussi de préparer le Sol 2018, et donc de prendre les photos des plantes dont des graines seront proposées.

Les rendez-vous au jardin approchent.

Comme je l ai écrit précédemment ,je me suis laissée embarquée dans cette aventure. Si le concept me séduit par les echanges que ces rencontres vont générer , la mise en œuvre est assez éprouvante ,surtout quand le jardin est jeune , dans la forêt et que la place offerte aux adventices est abondantes. Voici la situation à J-7! Cliquez sur La 1ère photo pour faire défiler la galerie. ( je ne comprends pas pourquoi certaines photos sont aplaties : Il faut cliquet sur: afficher dans sa taille réelle)

 

Les fêtes des plantes , printemps 2017

Je prends de plus en plus de plaisir à me rendre aux fêtes des plantes pour plusieurs raisons: la rencontre des pépiniéristes avec leurs trésors, la découverte de nouveaux producteurs, la rencontre d amis jardiniers et le plaisir de l escapade avec Alain ou mes deux compères poitevins. 

Cette année Alain et moi nous sommes rendus à la Fête des Plantes de Locon. Cette année la météo fût clémente.  Rencontre bien sympathique avec Françoise et Willy qui nous ont présenté Claudine et son mari.

 

Ensuite il y eut Saint Jean de Beauregard, avec le fameux RDV des Seedlovers sur le parking avec échange de plantes et pique nique dans le potager. 

Un petit peu plus tard, découverte de la très belle fête des plantes  de La Feuillerie à Celles , occasion de revoir Isabelle. 

Et enfin, la fête des plantes de La Sedelle: si au niveau des pépiniéristes la quantité n y était pas, Il y avait la qualité : Melarosa, Eric Renoir, les Jardins d Écoute si Il pleut et d autres. Mais ce qui valait le voyage, c est l arboretum: lieu magnifique de 11,5ha. Nous avons eu la chance de suivre une bien intéressante confèrence de Jean-Lin Lebrun sur la naissance d une rose, puis de bénéficier pendant 3h d une visite guidée de l arboretum par le propriétaire des lieux.

De l hiver à l été en 15 jours: fin avril- mi mai 2017

Un printemps précoce, sec et chaud: toute la végétation est en avance. Les figuiers sont pleins de promesses, les pêches se forment…. Les dahlias sont sortis.  Et brusquement , changement de météo, les gelées sont annoncées  en fin de nuit et début de matinée, suivies par de belles journées, et nous…..devons rentrer à Bruxelles pour des festivités familiales. Nous emballons donc d un voile d hivernage les érables du Japon , plaçons des cloches sur dahlias et autres frileuses en pleine terre et rentrons dans la serre tout ce qui peut être déplacé. 

De Bruxelles, je suis ,via notre station météo Netatmo ,la situation: -3,9° fin de nuit et début de matinée , puis grand soleil….J imagine ! Puis retour au Milleron: non, je n avais pas imaginé!!!! Tous les hydrangeas sont noirs, les figuiers, poivriers, érables ,deutzias et autres arbustes ont gelé, enfin les feuilles, les plants ne sont pas morts. Mais…..en janvier j’  avais fini par accepter de participer aux RDV au jardin début juin, donc ….

Trois  semaines plus tard, les plantes commencent à redémarrer , très lentement. Aujourd hui, quelques floraisons déjà et de belles promesses sur les rosiers.

Le Sol c est aussi ça

La météo était printanière hier. Viviane s était gentiment proposée pour venir m aider une journée. Le choix de ce samedi fut judicieux et nous nous attelâmes à la taille des rosiers. Viviane refuse le titre d experte ….Je peux vous assurer que son œil affûté repère les yeux ( du rosier) , évalue l allure, repère les tiges à régénérer. J ai eu bien de la chance de la voir à l œuvre. Bien sur nous n avons pas fini, et je vais appliquer ses principes sur la trentaine qu’il me reste à tailler.

Alain fut bien sûr en charge d immortaliser l instant avec son joujou!!! 

IMG_7561

 

Février 2017: opération graminées

 

L’ operation graminées a commencé…..je répète  » l opération graminée a commencé  » 

Une centaine de graminées structure le jardin : en effet , ce sont des plantes sans soucis, qui se débrouillent toutes seules et quand on habite à 600km c est bien facile. Facile….sauf au moment de la taille . Ce matin, pluie ou pas il a bien fallu s’ y résoudre : il faut les tailler. Afin d’ immortaliser l’ opération Alain s’ est entraîné avec son joujou ce qui explique que nous sommes tous les deux sur la séquence.